Vive le Roi !! gâteau des Rois provencal

Publié le par Edith

A la maison nous sommes très attachés aux traditions, c'est pour cela que nous attendons le jour de l' Epiphanie pour manger le gâteau des Rois traditionnel en Provence. Je suis toujours effarée quand je vois que les galettes et les gâteaux des Rois innondent les boulangeries pâtisserie 15 jours avant la dâte, c'est comme tout, bientôt, si on suit les magasins, Noël aura lieux en octobre et la rentrée scolaire en juillet, le monde est fou !!!

            Rois_2008

Gâteau des Rois 

Pour la petite histoire

"Les mages avaient été qualifiés du titre de roi dès le 3ème siècle,mais c'est seulement au XIIème que cette royauté  des mages est reconnue par la liturgie et l'iconographie. Considérés comme saints, leurs reliques arrivèrent au XIIème à la cathédrale de Cologne. On a donné une signification chrétienne aux 12 jours après Noël, en disant que les 3 rois mages sont arrivés 12 jours après la naissance de Jésus. Le concile de Tours en 813 proclama que les 12 jours de Noël jusqu'à l'Épiphanie étaient une période festive et sacrée. Les rois étaient donc au nombre de trois : Melchior, Gaspard et Balthazar, noms dont ils furent baptisés au VIème siècle. Le chiffre 3 est très symbolique, il symbolise d'abord les 3 continents : Asie, Afrique et Europe (qui étaient les seuls connus à l'époque). C'est ausI l'image des trois fils de Noé : Sem, Cham et Japhet. Le chiffre 3 représente aussi les cadeaux au nombre de 3 qui selon les ecrits de l'Évangile étaient bien au seul nombre de 3 materiaux : l'or, l'encens et la myrrhe. Le chiffre 3 figure enfin les trois âges de la vie. Melchio est présenté avec une longue barbe et il est le plus âgé des trois. Il offrit l'or. Gaspar est le plus jeune des trois et il donna l'encens. Balthazar est barbu sans être âgé et il fit l'offrande de la myrrhe. On leur attribua au XVIème siècle une couleur de peau distincte pour chacun : blanche, noire et jaune."

Gâteau des Rois Provencal

 La tradition provençale veut que l'on partage ce gâteau très léger et savoureux accompagné de vin d'Orange ou de vin de noix ou encore de vin cuit de noël ou encore de  vin de marquis.

(Source : Provence magazine info )

Vin marquis

 Pour 5 litres :

  • 5 litres de vin rouge 12°,
  • 3 oranges amères non traitées lavées et essuyées,
  • 3 d'oranges douces non traitées lavées et essuyées,
  • 20 g. de bois de quinquina,
  • ½ noix de muscade rapée,
  • 2 bâtons de vanille,
  • 1,5 kg de sucre,
  • 1,25 d'eau de vie à 45°.

Mettre dans un récipient. Laisser macérer 7 jours, agiter la bonbonne chaque jour. Filtrer et mettre en bouteilles.

Recette tirée du site "C fait maison"

La première recette que je vous propose aujourd'hui est celle trouvée chez Christine et Anne qui est parfaite et à laquelle je n'ai rien changé à part la décoration de fruits confits.

Publié dans *Gâteaux et brioches

Commenter cet article

Kalinkak 18/08/2008 13:26

Bonjour Madame, Il est superbe ce Gâteau des rois, si beau que je vais me permettre d'imprimer la recette. Mais j'attendrai l'Epiphanie pour le faire... Car vous avez tout à fait raison, nous vivons actuellement trop par anticipation, et plus rien n'a de charme!!! Quand j'étais petite(j'ai 58ans) il y a longtemps donc, nous faisions la crêche et le sapin avec papa la veille de Noel et tout était terminé le lendemain de la fête des Rois. Je pense que c'était beaucoup plus logique. Oui le monde est fou, je le pense aussi. Il y aurait tant de choses à dire là dessus mais nous subissons... Je vous souhaite une très agréable après midi ensoleillée. Marie.

Anïs 09/01/2008 11:22

Euh Edith pardon je voulais dire par manque de Temps et non pas de Toi , quelle honte , bon escusée ? @ bientôtgarance

Doria 08/01/2008 18:51

Elle est magnifique cette galette et bien gonflée.Bisous et bonne soirée, Doria

Fidji 08/01/2008 15:42

quelle est belle !!!

Marie Cuisine 08/01/2008 14:29

Je suis entièrement d'accord avec toi ! "Avant l'heure, c'est pas l'heure... et après l'heure, c'est Plus l'heure !"Comme toi, je suis très attachée aux traditions, et je sais résister, avant l'heure ! Bisous, Marie